Faire un don Shop

5 situations d'urgence auxquelles sont confrontées les communautés autochtones

Voici 5 situations d'urgence auxquelles sont confrontées les communautés autochtones en raison de la crise climatique

Les peuples autochtones et les communautés locales sont touchés de manière disproportionnée par la crise climatique en raison du fait qu'ils vivent dans les zones vulnérables au climat et les régions sujettes à des phénomènes météorologiques extrêmes.

Ils ont également un accès limité aux ressources et aux infrastructures pour faire face aux impacts du changement climatique. Voici quelques-unes des situations les plus urgentes :

  1. Perte de ressources naturelles

Les communautés autochtones et locales dépendent des ressources naturelles pour leur subsistance, mais ces ressources naturelles s'épuisent en raison de la crise climatique. Les régimes climatiques perturbés et la perte de biodiversité affectent la disponibilité de la nourriture, de l'eau et des médicaments traditionnels.

Cela met en danger la sécurité alimentaire et la santé de ces communautés, qui sont confrontées à la tâche difficile de s'adapter à ces nouvelles conditions et de trouver des moyens durables de survivre. Par exemple, dans les régions où le climat devient plus sec, les cultures traditionnelles peuvent échouer, laissant les communautés sans source de nourriture fiable.

  1. Déplacements forcés

Les communautés autochtones et locales dépendent souvent de la terre et des ressources naturelles pour leur subsistance. À mesure que ces ressources se raréfient, les déplacements forcés, l'insécurité alimentaire et l'aggravation de la pauvreté augmentent.

Les déplacements forcés et la perte de terres peuvent entraîner la désintégration des structures sociales et communautaires, ainsi que la perte de langues, de coutumes et de traditions uniques. En 2020, 30 millions de personnes dans le monde ont été contraintes de quitter leur domicile en raison de catastrophes liées au climat Sauvez les enfants | LA CRISE CLIMÁTICA FUERZA A UN NÚMERO CRECIENTE DE NIÑOS, NIÑAS Y ADOLESCENTES A DEJAR SUS HOGARES CADA AÑO), un nombre trois fois supérieur au déplacement causé par les conflits et la violence.

  1. Impacts sur la santé et le bien-être

Dans de nombreux cas, les peuples autochtones et les communautés locales manquent d'infrastructures de soins de santé et de ressources pour faire face efficacement aux maladies et aux catastrophes naturelles qui sont aggravées par des changements extrêmes de température.

L'Organisation mondiale de la santé prévoit qu'entre 2030 et 2050, le changement climatique entraînera 250,000 XNUMX décès supplémentaires par an dus au paludisme, à la diarrhée, à la chaleur extrême et à la malnutrition. L’OMS instaure les pays pour protéger la santé contre le changement climatique (who.int. Bon nombre de ces décès affecteront de manière disproportionnée les communautés les plus vulnérables, y compris les communautés autochtones et locales.

Centre médical Ashaninka à Parijaro. Les peuples autochtones et les communautés locales n'ont pas accès aux soins médicaux

  1. Perte de culture et d'identité

Les peuples autochtones et les communautés locales possèdent une richesse de connaissances traditionnelles et culturelles transmises de génération en génération. Cependant, leurs environnements changeant rapidement, leurs modes de vie sont bouleversés, mettant en péril leurs savoirs ancestraux en matière de gestion durable des ressources et de techniques agricoles adaptées.

La perte de ces connaissances prive le monde d'une importante source de sagesse pour relever les défis environnementaux qui apportent des solutions innovantes et durables à la crise climatique. Il est crucial de valoriser, de préserver et de promouvoir les pratiques culturelles et les savoirs traditionnels.

  1. Manque de représentation

Les peuples autochtones et les communautés locales sont souvent exclus des processus décisionnels concernant le changement climatique. Cela les empêche d'avoir une voix sur la façon dont le changement climatique affecte leur vie et sur la manière dont il peut être traité.

La crise climatique a un impact dévastateur. Les communautés autochtones et locales sont confrontées à une série de situations urgentes et sans précédent, notamment la perte de terres et de moyens de subsistance, une vulnérabilité accrue aux événements météorologiques extrêmes, des impacts sur la santé, la perte de culture et d'identité et le manque de représentation dans les espaces décisionnels.

Il est important que nous agissions pour faire face à ces situations urgentes. Cela comprend la priorisation des ressources nécessaires pour s'adapter à la crise climatique, la garantie que leurs voix sont entendues dans les processus décisionnels et la protection de leurs terres et ressources traditionnelles.

En prenant des mesures pour faire face à ces situations urgentes, nous devons donner plus de poids à leurs voix et créer des choix pour construire un avenir plus résilient pour tous.