Faire un don Shop
La forêt tropicale luxuriante de Wabumari, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Notre forêt, notre avenir

Nous travaillons en partenariat avec des communautés du monde entier pour soutenir les personnes qui dépendent de la forêt tropicale, y vivent et la protègent - les peuples autochtones et les communautés locales. Cela inclut nos partenaires au Gabon, Organisation Ecologique des Lacs et de l'Ogooué (OELO) qui travaillent à la création de forêts communautaires autour du lac Oguemoué, au Gabon.

Présentation de "Notre forêt, notre avenir"

La communauté du lac Oguemoué a lancé il y a dix ans une initiative appelée « Notre lac, notre avenir » pour protéger les pêcheries du lac, ce qui a conduit au premier plan de gestion des pêches en eau douce du Gabon. La communauté a mis de côté trois zones interdites, interdit les pratiques de pêche destructrices et organisé des patrouilles communautaires qui ont entraîné des améliorations immédiates. Avec le soutien d'OELO, la communauté du lac a lancé une initiative sœur, "Notre forêt, notre avenir", dans le but de récupérer les forêts ancestrales et de gérer la biodiversité forestière de manière durable pour les générations à venir.

Un pêcheur sur le lac Oguemoué, Gabon

Les défis auxquels ils sont confrontés

Pendant plus d'une décennie, la communauté a subi la destruction de son environnement causée par une entreprise forestière irresponsable. Les bûcherons ont abattu des espèces protégées, transporté des grumes dans des barges de nuit à travers le lac, coupant les filets de pêche des résidents sans remboursement, encouragé le braconnage d'espèces protégées, y compris les éléphants, et payé des gens pour abattre des arbres autour des villages, impliquant des populations locales dans l'exploitation forestière illégale et semer des divisions dans les communautés.

Cela ne pouvait plus durer. Les membres de la communauté des sept villages qui entourent le lac ont formé l'ACLO (Association des Communautés du Lac Oguemoué). ACLO et OELO ont demandé aux Eaux et Forêts, le ministère gabonais de l'Environnement, des Eaux et Forêts, de récupérer leurs terres ancestrales à l'aide d'un projet de forêt communautaire modèle. En plus de la gestion durable de la zone pour la conservation de la biodiversité, le projet donnerait aux communautés locales la propriété et les avantages générationnels à long terme de leurs forêts. Comment ? En créant un plan de gestion avec une diversité de sources de revenus, notamment : les produits forestiers non ligneux, l'écotourisme, la conservation de la faune, les patrouilles anti-braconnage et d'autres opportunités.

Cependant, des obstacles bureaucratiques ont retardé le processus d'approbation.

Aidez-les à atteindre leur objectif

C'est maintenant un moment critique pour faire avancer l'initiative « Notre forêt, notre avenir ». Le Gabon, avec 88 % de couvert forestier, joue un rôle mondial vital dans la lutte contre le changement climatique et la perte de biodiversité. Il est maintenant considéré comme le pays le plus positif en carbone au monde, ses forêts séquestrant plus de carbone que le pays n'en émet. De récents projets gouvernementaux ont reconnu la nécessité d'une participation communautaire à la gestion des forêts, mais « Notre forêt, notre avenir » attend l'approbation du ministère de l'Environnement, des Eaux et des Forêts.

Aidez-les à réaliser leur forêt communautaire et faire un don maintenant.